Portraits de Tank : Le héros solitaire

Pour l’héroïque du jour ou en pick up sur du mythique plus on croise toutes sortes de créatures merveilleuses. Avec l’habitude, on peut les reconnaître et apprendre à les apprivoiser. Entrez dans la galerie de portraits des tanks de donjon.

Le héros solitaire n’a pas besoin de compagnons. On pourrait s’étonner qu’il joue à un mmo et encore plus qu’il ait jeté son dévolu sur le rôle de tank mais cette considération est écrasée par un atout de poids : son égo massif.
Tel un loup solitaire, rompu aux combats et déçu par la vie en société, il sait tout faire et n’a besoin de personne. Même pas de Brigitte Bardot. Ses DPS sont mous et lents, ses soigneurs sont empotés et inefficaces et son groupe en général est désespérément fragile.
Le rambo n’est vraiment heureux que quand tout son groupe wipe et qu’il reste seul fasse à la tâche impossible  de finir les dix derniers pourcents du boss.  (Spoiler alert : il va y arriver)

Un peu comme l’insatiable, le héros solitaire est une (paradoxalement) un compagnon plaisant pour l’heroday ou des petits donjons mythiques tant que le groupe (et lui même) outgear le contenu. Personne n’irait se plaindre qu’un donjon rébarbatif se déroule vite et sans accroc.

Mais parfois il y a des accrocs. Et là, c’est la drame. Le héros solitaire répugnant à communiquer ou à demander l’aide de ses partenaires, il se retrouve fatalement dans ces situations délicates où il ne peut pas tout kick (et dans l’absence de coordination, tous les kicks sont partis sur le même spell, laissant le champ libre aux suivants), où il serait bon de faire un peu de contrôle, où un CD lui sauverait la vie, où un stun lui permettrait de kite ou de relever un peu la pression.

Le héros solitaire ne peut pas avouer à ses alliés et encore moins à lui même qu’il a besoin d’une équipe. Ca froisserait son égo. Et souvent dans les jeux en ligne, la meilleur façon de repasser les plis d’un égo chiffonné c’est d’accuser ses partenaires et de canaliser les reproches sur un bouc émissaire.

Béééééééééééééééh

Follow me

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *